Claap

😎 S’évader à moins de 100km de Montpellier, c’est possible !

Depuis le début du déconfinement, une partie de la population rêve de voyage et d’évasion. Si la limite des 100 kilomètres semble contraignante au premier regard, elle comprend des paysages rares qui garantissent aux Montpelliérains un changement d’air revigorant.

Au nord de la ville par exemple, les Cévennes portent en elles la promesse de jolies randonnées. Le Cirque de Navacelles et le Pic Saint-Loup offrent d’impressionnants panoramas sur la région et permettent de contempler ses couleurs. Au cœur de cette nature luxuriante, les villages pittoresques de Saint-Guilhem-le-Désert et d’Aniane méritent un arrêt. 

Chez nos voisins gardois, à l’est, les sites de découverte abondent également. Entre les vestiges romains de Nîmes, les remparts d’Aigues-Mortes et les salins camarguais, on n’est jamais à court d’idées ! Ceux qui souhaitent davantage s’aventurer en pleine nature pourront sillonner le parc national régional de Camargue et les Gorges du Gardon, deux sites à couper le souffle.

De l’autre côté de Montpellier, à l’ouest, l’environnement est impressionnant en raison de sa diversité. En plus de ses plages de rêve, de son océan de vigne et de ses reliefs majestueux, il abrite des cités chargées d’histoire telles que Pézenas, Agde et Sète. Ces « musées à ciel ouvert » dévoilent leurs passés au gré des flâneries. A proximité, la terre rouge du Lac du Salagou et la forêt de pierre du Cirque de Mourèze sont à découvrir.

Enfin, au sud, les stations balnéaires et leurs plages ont débuté leur réouverture. Pour en savoir plus, c’est ici !

Louise Brahiti

Louise Brahiti

– PUBLICITÉ –