Claap

L’histoire d’un jeune chevreuil sauvé par deux Héraultais

En octobre dernier, en rentrant du travail, un couple d’héraultais a eu la surprise de découvrir un jeune chevreuil d’environ 2 ans, blessé au bord de la route. Ils se sont alors arrêtés afin de venir en aide au jeune animal. Celui ci farouche, a d’abord tenté de s’enfuir avant de suivre le couple jusqu’a leur domicile. Il s’est alors installé dans leur jardin afin de se reposer.

Le couple ne connaissant pas grand chose aux animaux sauvages a alors tenté de joindre différente associations afin de venir en aide à l’animal, mais aucune structure ne fut capable de recueillir le chevreuil. On leur a proposé comme seule alternative, l’euthanasie,  voir de contacter une association de chasseur afin de «profiter de la viande».

Ecoeurés par ces propositions, ils ont alors tout mis en oeuvre pour sauver l’animal, jusqu’a trouver une autre bonne âme sensible a leur geste et capable de soigner l’animal, aucun vétérinaire n’étant autorisé à soigner les animaux sauvages.

Le constat : la patte de l’animal n’est pas sauvable. Toutefois, la blessure ne saigne plus, et le bout de la patte va tomber naturellement. Le chevreuil n’a aucun signe d’infection. Et son état s’améliore de jour en jour. Très nombreux sont les animaux vivants sur 3 pattes dans nos villes mais aussi dans la nature. Cette animal a donc toutes ses chances de survivre.

Décision est donc prise de conduire le jeune chevreuil dans une zone protégée dans les hauteurs de l’Hérault, où la chasse est bien sur interdite afin qu’il retrouve au plus vite un groupe dans lequel s’intégrer et reprendre sa vie en plein coeur de la nature !

– PUBLICITÉ –